Mandalas à colorier, l’activité qui a rendu vivable ma convalescence

Les Mandalas, j’ai vraiment commencé à m’y intéresser en 2017. J’étais en convalescence suite à mon opération d’une hernie discale causant une sciaticalgie hyperlagique. Pour les néophytes, hyperlagique signifie hyper douloureux. C’est à dire que même me mettre debout pour aller aux toilettes ou me doucher s’était une torture, alors que j’étais sous morphine. Parenthèse de vocabulaire médicale refermée. Les premières semaines, même si la douleur avait diminué, j’avais du mal à tenir assise plus 15 minutes. Et je dois l’avouer, je tournais en rond. Il me fallait quelque chose pour occuper mon esprit et compatible avec ma condition physique. Les Mandalas ont été une solution peu onéreuse et efficace pour m’aider à traverser cette période plus sereinement.

Découverte fortuite d’un cours d’art thérapie

J’avais déjà passé des semaines allongée à lire et regarder des vidéos sur ma tablette. J’en avais marre. Je pouvais de nouveau déambuler dans la maison et marcher dehors, mais pas encore faire tout ce que je voulais. Et je suis tombé par hasard sur un pub pour des cours d’art thérapie en ligne, en anglais. Ce sujet m’intéressait. Mais, je n’avais jamais suivi d’atelier ou pratiquer concrètement. Je me suis dit, pourquoi pas ! J’arrivais à dessiner une heure environ debout, grâce à un chevalet de table poser sur l’ilot de la cuisine à ma hauteur. Me tenir debout était plus gérable que assis. Donc cela semblait possible de faire les exercices proposés. Je me suis donc inscrite. Initiatrice de ce cours est une thérapeute anglaise Libby Seery, psychothérapeute, praticienne en art thérapie et PNL diplômée.

Les bienfaits des Mandalas

Il y a beaucoup d’exercices proposés dans ce cours. J’ai découvert entre autre le zentangle. D’ailleurs, il y a un cours, qui mixe mandala et zentangle : le zendala. Les Mandalas m’ont aidé à oublier la lenteur de ma convalescence et la douleur, qui bien que moins forte, a persisté plusieurs mois après l’opération. Quand elle se faisait plus intense, je déprimais et j’avais peur de rechuter. Pendant, que je faisais mes mandalas, j’étais concentré sur sa réalisation, les motifs répétés et le choix des couleurs. Je pensais moins, voire plus au reste. Cela m’a aidé à décentré mon attention sur ce qui allait mal, pour la focaliser sur quelque chose de créatif et récréatif. Cela m’a aidé à lâcher prise mentalement sur mes soucis et à me détendre physiquement. Ils m’ont permis de cultiver un état d’esprit positif et oublier mes peurs concernant mon état de santé, l’avenir…

Un carnet de coloriage bien-être

Les mois qui ont suivi, la douleur a quasiment disparu. Les sensations désagréables le long du nerf sciatique, qui réapparaissent parfois, sont gérables sans anti-douleur. Cela ne me gène pas dans ma vie. Je fais de la marche quotidiennement, je conduis, je travaille. J’ai repris une existence quasi normal. Et j’ai tellement aimé ces cours, dont les mandalas, que j’ai eu envie de le partager avec d’autres personnes ayant besoin de moment de bien-être et de stimuler leur créativité au quotidien. C’est ainsi que je me suis lancé dans de carnet de coloriage de mandalas. J’ai réalisé les modèles petit à petit. Je m’étais fixé le 31 décembre 2018 comme échéance pour le terminer. Pari tenu, il était fini le 28 décembre. Et je me suis beaucoup amusée !

Pour plus d’informations, consulter la page boutique du site.

Cadeau gratuit ebook

Si tu es nouveau/nouvelle ici, tu voudras sans doute découvrir les points importants pour débuter tes premiers pas sur la route de ton bonheur ? Il suffit pour ça de t'abonner à l'infolettre, tu recevras gratuitement en cadeau mon ebook ! Merci de ta lecture et à bientôt ! M'abonner et bénéficier de l'ebook offert, maintenant !


Pose tes questions ou laisse un commentaire.

(Les commentaires sont modérés avant validation et publication.)