Je me sens perdue dans la vie

Je me sens perdue. Voilà une phrase, que j’ai prononcée plusieurs fois dans ma vie. Les premières fois, c’était pendant l’adolescence.

Perdue au milieu des autres

Il me semble, que c’était au collège. J’étais rejetée de la majorité des élèves. Venir en cours était une souffrance. Je ne savais pas quoi faire pour ne plus passer mes journées seule parmi la foule. Je me sentais dans une impasse. Je ne comprenais pas les raisons, qui poussaient les autres à se moquer de moi. Je ne savais pas quoi faire. Je n’avais pas confiance dans les adultes pour m’aider. Et puis, j’ai réussi à passer par-dessus cette épreuve et à lier amitié.

Perdue en amour

Cette petite phrase, je les prononcée à nouveau au lycée. L’époque des premières amours… à sens unique. Je n’étais appréciée que pour le coup d’un soir. Mais, pour une relation durable, non ! Aussi vite séduite, aussi vite jetée. J’ai fini par penser que je n’étais pas digne d’être aimée. Là encore, je me suis sentie perdue. Qu’avais-je fait pour n’intéresser personne ? Qu’est-ce qui n’allait pas chez moi ? Allais-je finir célibataire à vie ? Vieille fille ? J’avais tant besoin d’être aimée. Voilà le problème. Je devais apprendre à m’aimer, au lieu de demander aux autres combler mon vide.

Perdue dans les études

A l’université en année de licence, je me suis sentie aussi perdue. J’ai compris que la voie, que j’avais choisie, ne me convenait pas. Je avais opté pour cette orientation pour de mauvaises raisons. Je savais que je devais partir, car j’étouffais. Mais, je ne savais par vraiment vers où me diriger, ni comment me réorienter. J’avais peur du chômage, de finir à la rue, etc. Et puis, j’ai frappé aux bonnes portes, trouver des réponses, une formation et un métier. Et je suis rentrée dans la vie active !

L’illusion d’être impuissante

Pour chacune de ces expériences, j’ai pourtant fini par trouver une solution. Mais sur le moment, comme toi peut-être, je me sentais égarée. Aucune option ne semblait satisfaisante. Parfois, je n’entrevoyais même pas de solutions ou de possibilités d’évolution. Je me sentais prisonnière de la situation. Impuissante. L’avenir me semblait sombre et négatif. Pourtant je le sais aujourd’hui et a posteriori, j’avais les moyens de m’en sortir. Mais sur l’instant, j’étais comme assourdie par mes peurs et aveuglée par mes croyances négatives sur les autres, la société et moi-même.

Dépasser ses peurs et ses croyances négatives

Ma vision de moi-même et de la vie était faussée. Difficile de progresser, quand on se fie à une illusion. C’est un peu comme si un général d’armée voulait se lancer dans une bataille, avec une carte faussée. Ses tactiques sont vouées à l’échec, si sa vision du terrain et celle de la position des ennemis, sont erronées. De même si il ne connait pas ses atouts et les compétences de ses soldats. C’est sûrement, une des choses dont il est le plus difficile de prendre conscience. Car nos croyances et nos habitudes sont bien ancrées. Elles font partie de nous. Il s’avère utile à ce moment-là d’explorer son scenario de vie et de le récrire. Je reviendrais plus tard sur cette notion.

Prendre de la distance pour trouver des solutions

Parfois, il est donc bon de faire appel à une tierce personne. Il existe aussi des techniques, pour prendre de la distance vis à vis de sa situation et y voir plus clair. Un peu comme si tu regardais ta vie d’un œil neuf ou comme si c’était celle de quelqu’un d’autre. Je ne sais pas si tu as remarqué, mais… parfois on sait mieux conseiller les autres que trouver des solutions pour soi. Simplement, parce que n’étant pas pris dans la situation, on porte sur les faits un regard plus neutre.

Être guidée pour devenir son propre guide

Alors si tu te sens perdue, pose-toi un moment. Fais appel à une personne guide, qui t’aidera ensuite à redevenir ton propre guide. Deviens éclaireur de ton chemin de vie, en observant attentivement la situation, les forces en présence et les options possibles. Pour cela tu peux utiliser des outils comme l’écriture d’un journal, le tarot orienté développement personnel appelé aussi coaching-tarot. Il y a aussi des exercices d’art thérapie pour apprendre à se connaître, le coaching de vie. Tu peux aussi prêter attention au message de ton intuition, comme les rêves. Bien décrypté, ils nous en apprennent beaucoup sur nous-même. En effet, si on résout beaucoup de choses par la logique et l’analyse qualités du cerveau gauche. Les compétences du cerveau droit, souvent moins valorisée, nous sont toutes aussi utiles : la sensibilité, la créativité, l’empathie, la sagesse, l’intuition, jouir de l’instant présent, la vision globale, la pensée arborescente, libre arbitre, le sens de l’observation et du détail, etc.

Si tu veux parler de ton/tes problèmes, avoir l’avis de personnes bienveillantes, qui ont connu elles aussi des épreuves… 
Tu peux nous rejoindre sur le groupe Facebook : « Le Challenge des 70 jours ! ».

 

 

 

 

Cadeau gratuit ebook

Si tu es nouveau/nouvelle ici, tu voudras sans doute découvrir les points importants pour débuter tes premiers pas sur la route de ton bonheur ? Il suffit pour ça de t'abonner à l'infolettre, tu recevras gratuitement en cadeau mon ebook ! Merci de ta lecture et à bientôt ! M'abonner et bénéficier de l'ebook offert, maintenant !


Pose tes questions ou laisse un commentaire.

(Les commentaires sont modérés avant validation et publication.)