Infolettre #1 – Heureuse imperfection

[ Voilà exceptionnellement, je partage le contenu de la première infolettre que les abonnés, on reçut. Cela te donnera une idée du contenu exclusif, que tu pourrais récevoir en plus des dernières actualités du projet et d’autres surprises…. ]

As-tu remarqué que nos chemins de vie sont parfois stimulés par l’idée d’une perfection à atteindre ou une certaine idée de la réussite ? Je ne dis pas que c’est mauvais d’avoir des objectifs comme point de mire dans nos vies. Non, en faite là où ça coince, c’est quand nous nous mettons trop de pression pour les concrétiser.

Quand je dis TROP DE PRESSION, je parle de :
– ne pas accepter nos erreurs, nos oublis et culpabiliser outre mesure,
– donner tout notre tempsà un projet et négliger les autres aspects de notre vie (relations, famille, loisirs, santé…),
– idéaliser les réalisations des autres et se comparer négativement à eux au risque de perdre confiance en soi,
– se surcharger de tâches, avoir des to-do-list sans fin et se diriger un peu plus chaque jour vers le surmenage physique et psychique.

Courir après la perfection n’est pas un gage de bonheur.

Chacun de nous a une contribution spéciale à faire sur cette terre, qui n’a probablement rien à voir avec celle de son voisin. Personne sur toute la planète ne peut entrer en compétition avec toi, pour être toi-même ! Ta valeur ne tient pas à ce que tu as réalisé, mais avant tout au simple fait que tu existes. Peux-tu l’accepter ?

A vouloir tout contrôler, nous finissions plus sûrement par cultiver la frustration, la déception, une mauvaise estime de soi et le mal-être. Au lieu de jouir de la vie, à courir après la perfection nous risquons plus sûrement de finir obsédé par un absolu impossible à atteindre. Cessons d’être trop critique envers vous-même. Aimez-vous pour aimer les autres.

Cesser de courir après la perfection ne signifie pas ….

Que tu dois renier le meilleur de toi-même, baisser les bras et ne plus rien attendre de la vie, de toi et des autres. Le défaitisme n’a jamais fait avancer le monde. Ou que tu dois renoncer à être exigeant pour ce qui en vaut la peine. Par exemple si un chirurgien oublie son scalpel dans le ventre d’un opéré, c’est bien plus grave que si il rend un compte rendu post-opératoire avec quelques fautes d’orthographe.

Cadeau gratuit ebook

Si tu es nouveau/nouvelle ici, tu voudras sans doute découvrir les points importants pour débuter tes premiers pas sur la route de ton bonheur ? Il suffit pour ça de t'abonner à l'infolettre, tu recevras gratuitement en cadeau mon ebook ! Merci de ta lecture et à bientôt ! M'abonner et bénéficier de l'ebook offert, maintenant !


Pose tes questions ou laisse un commentaire.

(Les commentaires sont modérés avant validation et publication.)