5 astuces pour chasser les pensées négatives

Tu veux être tenu au courant des derniers articles, des vidéos et des "bonus" que j'offre à mes abonnées ? Abonnez-toi l'infolettre du site !!!


« Je suis nulle. C’est pas pour moi. J’y arriverais jamais. Il m’écoutera pas. C’est perdu d’avance… »
Tu as sûrement vécu ce type d’expérience. C’est à dire un flot de pensées négatives, qui vient te saper le morale et freiner tes actions. En effet, il arrive parfois que notre pire ennemi, en ce qui concerne la réalisation de nos aspirations, soit nous-même.

Ta critique intérieure est une colporteuse de négativité, une petite voix malfaisante, qui se manifeste à l’arrière plan de ton esprit. Elle prend la forme des pensées autocritiques, des croyances limitantes, des remises en question de tes capacités ou de tes motivations. C’est l’une des plus grandes menaces, qui pèse sur ta confiance en toi. Il arrive souvent d’ailleurs, que tu n’en sois même pas consciente, n’est-ce pas ? Cela se fait tout seul. Presque un automatisme.

chasser les pensées négativesObserver et éliminer tes pensées négatives

Alors, je te propose une chose. Prends le temps, les prochains jours, d’écouter ton dialogue intérieur. Puis imagines si un ou une amie te parlait constamment de cette façon agressive et dévalorisante. Est-ce que tu l’accepterais ? Probablement que non. Alors réfléchissons ensemble à quelques solutions inspirées de techniques de développement personnel pour y remédier.

1. Identifie l’ennemi !

C’est à dire, dans un premier temps exerce-toi à reconnaître tes pensées négatives. Essaie de surprendre ta petite voix en flagrant délit de dénigrement. Notes ce qu’elle te dit et dans quelles circonstances (lieux, personnes, actions…).

2. Canalise ta tendance à te faire des film ou à faire de l’overthinking !

Ne ressasse pas indéfiniment les événements passés ou futurs dans ta tête avec des scénarios multiples, à l’aide de « si ». Et évite surtout les scénarios négatifs, parce qu’ils sapent ta confiance en toi. Et ils te conduisent parfois à manquer de belles opportunités.

3. Déstabilise ta critique intérieure

Lorsqu’une pensée négative fait surface, demande-toi : Y-a-t-il des arguments solides pour étayer cet avis ? Est-ce basé sur l’opinion d’un proche, que j’ai adopté sans le remettre en question ?

4. La visualisation pour désarmer la voix de l’auto-sabotage.

Visualise ta pensée critique sous la forme d’un personnage drôle ou grotesque. Par exemple, ce peut-être un personnage avec une voix suraigu comme si il avait aspiré l’hélium d’un ballon. Tu sais cette voix de dessin animé, qui fait rire. Ridiculiser ta critique intérieure concoure à la désarmer et à la rendre petit à petit inopérante. Tu peux aussi l’imaginer sous forme d’un personnage, qui diminue de plus en plus, jusqu’à n’être plus qu’un petit point insignifiant à peine audible et qui disparait. La visionner en noir et blanc au lieu de en couleur aide aussi à amoindrir sa force.

5. Entoure-toi de gens positifs et bienveillants

Il paraît que nous sommes la moyenne des 6 personnes, que nous fréquentons le plus. Ce qui signifie que plus ton entourage est de nature positive, plus son influence sur toi sera valorisante et épanouissante. Plus ton cercle de proches est composé de gens négatifs, des râleurs, des jamais contents, des déprimés, des peureux et des critiques, plus ton état d’esprit sera négatif. Ces personnes sont tellement habituées à vivre de cette manière, qu’ils ne réalisent peut-être même pas à quel point ils le sont. Cependant, sans le vouloir, ils t’épuisent physiquement, émotionnellement et influencent tes croyances sur le monde, toi et tes capacités à réussir, changer de vie, vivre heureuse, trouver le bonheur, etc.

A lire aussi :
Quand la peur mine notre confiance en soi 
Le lâcher prise

 

S'abonner à l'infolettre

Cet article t'a plu ? Tu veux être tenu au courant des derniers articles, des vidéos et des "bonus" que j'offre à mes abonnées pour qu'elles puissent impacter leur vie positivement. Abonnez-toi à la chaine Youtube ou bien à l'infolettre du site (ou les deux :p)

3 commentaires pour “5 astuces pour chasser les pensées négatives”

  1. J’ai un truc à dire sur le point 3…
    C’est pas comme ça que l’esprit fonctionne. Pour être un peu familière avec les mauvaises pensées je peux dire qu’à partir d’un certain palier, voire même dès le début, on raisonne pas en terme de conviction mais de persuasion. Du coup les arguments par A+B ça sert à rien du tout… parce que même si tu me sors le meilleur argument du monde, moi je trouverais toujours le petit truc, la petite lecture négative qui va tout renverser… donc convaincre ça sert à rien, il faut persuader. Et pour persuader il faut jouer sur les sentiments. Par exemple à la pensée répétée « je suis vraiment trop nulle » c’est pas « mais non t’es pas nulle, regarde, ça, ça, ça et ça t’as réussi vachement bien ! ». Parce que moi, à cet argument, je te réponds « oui mais au premier j’étais pas toute seule, puis c’est pas pareil aussi c’est parce que… » et donc ton argument n’a eu aucun impact. Voire il a même eu un impact négatif. Donc à la pensée « je suis vraiment trop nulle » il faut répondre « est-ce que tu dirais ça d’un de tes amis dans la même situation ? ». Quand tu dis « putain je suis vraiment trop nulle, j’ai oublié tel ou tel truc » ça sert à rien de raisonner, la réponse c’est « est-ce que tu dirais ça à un de tes amis ? ». Généralement la réponse est non. Après, franchement, même cette question-là peut ne rien me faire si je suis vraiment en train de patauger avec moi-même… mais ça peut aider au début du cercle négatif.

  2. Bonjour,

    Merci d’avoir visiter mon blog et lu cet article. Je vais répondre à tes interrogations.

    Tout d’abord, cet article ne prétend pas résoudre tous les problèmes mais donner des astuces, on va dire de « premier niveau » (ou basiques) applicables facilement par soi-même. Mais cela ne remplace ni un suivi plus approfondi en coaching, ni une thérapie.

    Ce que je propose en point 3, a fonctionné pour moi et des personnes que j’ai accompagné en réel. A condition de persévérer. Cela ne vient pas toujours du premier coup en un claquement de doigt. Sinon, je ne l’aurai jamais proposé via un article. Je ne mets en ligne, que des choses dont j’ai fait l’expérience. C’est une de mes règles d’or. Pour ce qui est de je te cite : « a sert à rien de raisonner, la réponse c’est « est-ce que tu dirais ça à un de tes amis ? ». » J’en parles en introduction de la liste.

    Je sais aussi que les pensées négatives que nous avons, nos mécanismes d’auto-dévalorisation ou nos croyances limitantes peuvent avoir des racines plus profondes qui nécessitent d’autres techniques, comme par exemple d’étudier son scenario de vie pour savoir d’où cela provient et le ré-écrire. Le genre de choses, que je ne peux pas deviner en ligne sans connaitre la personne, ni aucun thérapeute ou coach que je connais. C’est peut-être ce dont tu as besoin ?

    Si cela n’a pas fonctionné pour toi, c’est dommage, cela ne signifie pas pour autant que cela n’a pas marché pour d’autres. Certaines techniques marchent sur certaines personnes et pas sur d’autres. Cela arrive. Je n’ai pas prétention avec cet article à résoudre tous les problèmes, ni de faire de l’auto-diagnostic en ligne. Je suis tout a fait consciente que c’est un article de blog et que conseiller quelqu’un par le web a ses limites. C’est comme chercher sa maladie et se soigner en lisant des articles sur des sites de santé, ça ne remplace pas un médecin. Mais ça tu dois surement t’en douter 🙂

    Je te conseillerai donc, si ces astuces ne t’ont pas suffit de consulter près de chez toi un coach ou une thérapeute, qui sera plus à même de te guider que la lecture d’un blog. Il y a parfois des problèmes tenaces qu’on ne peut résoudre simplement en lisant un article. Dans ces moments là, il faut savoir demander de l’aide autour de soi. Ces personnes pourront en échangeant avec toi et en te posant des questions sur ta vie, cerner ce qui te convient le mieux.

    Je te souhaite une bonne journée et de trouver des réponses à tes questions !

  3. Je me doute bien que ça ne remplace rien de tout ça !

    C’est rassurant que tu ne puisses pas le deviner, en même temps ! 😉
    Je n’ai pas lu ton article pour prétendre résoudre tous mes problèmes comme par enchantement, je sais que ça ne fonctionne pas comme ça. J’ai vu ton article en sélection Hellocoton, j’ai été curieuse alors j’ai cliqué, comme j’ai cliqué sur d’autres articles qui n’avaient rien à voir !

    Il y a des problèmes tenaces qui ne se résolvent pas en lisant des articles, effectivement, et donc, comme je le disais, je ne prétends pas résoudre mes problèmes en lisant des articles… ce n’est pas pour ça que j’ai atterri sur ton article et plus globalement sur ton blog…

Vos commentaires

Vous pouvez poster ci-dessous vos remarques, vos questions ou votre témoignage concernant ce sujet.

%d blogueurs aiment cette page :