Comment un accident de la vie te pousse à changer et agir…

Tu veux être tenu au courant des derniers articles, des vidéos et des "bonus" que j'offre à mes abonnées ? Abonnez-toi l'infolettre du site !!!


Voilà un peu plus d’une semaine, que l’exercice pratique n°1 de l’atelier « Art & Bien-être » a été mis en ligne sur Youtube. Et je suis heureuse de découvrir les travaux des premiers participants à l’atelier, qui ont franchis le pas de l’inscription au forum associé à cet atelier. C’est un réel plaisir de découvrir les premiers travaux et les premières réactions. C’est très enrichissant pour les participants, mais aussi pour moi, d’un point de vue humain. J’apprend autant qu’eux. Je regarde en arrière et je suis impressionnée du chemin parcouru comparé à ma situation de l’année dernière.

Je suis sincérement  heureuse d’appporter dans la vie de quelqu’un des instants de détente, de créativité ou de découverte de soi. Et cela à travers une pratique artistique simple, accessible à tous et valorisante. Cela me motive et je prends plaisir à préparer cet atelier.

Légitimité, peurs, doutes et confiance en soi

Cette idée me trottait dans la tête depuis un moment. En faite peut-être 3 ou 4 ans, quand j’y repense. Mais, je n’avais pas oser franchir le cap. Je n’étais pas sûre de moi. Je doutais. Pourtant, j’avais expérimenté concrétement dans ma vie, ce que la pratique d’un art comme le graphisme et l’écriture, peut apporter. Mais je ne me pensais pas « légitime » pour transmettre mes connaissances. Il a fallut que je suive une formation avec une psychothérapeute anglaise, pour me rendre compte que j’en savais plus que je ne le pensais. Et que j’étais bien plus prête à franchir le cap que je ne le soupçonnais.

Mais voilà, vous l’avez peut-être constaté… la peur et les doutes nous freinent, voire nous bloquent, dans la réalisation des projets, qui comptent pour nous. 

Parce que nous avons dans la tête des idées reçues, une mauvaise image de nous-même ou entendu l’avis négatifs d’autres personnes, à qui nous avons accordé trop d’importance. Par exemple des petites phrases comme : « Cela ne marchera jamais. Cela ne sert à rien. Cela n’intéressera personne. Tu perds ton temps. Y’a déjà plein de gens qui le font déjà ! » etc. »

Quand un soucis de santé te pousse à changer de vie

Et puis, cette année, j’ai vécu une expérience difficile… J’ai eu un gros soucis de santé, une hernie discale qui coinçait le nerf sciatique. Impossible de tenir debout pour des gestes simples comme aller au wc ou prendre une douche sans souffrir et ça de plus en plus atrocement au fil des semaines, malgré les traitements.

J’ai passé presque 3 mois quasi-allongée toute la journée et 1 mois sous morphine avant d’être opérée. J’ai perdu 15 kilos… mais 15 kilos de muscles à cause de ma quasi inactivité. Une fonte musculaire. Au retour de l’hôpital, j’avais autant de force que certaines personnes âgées en maison de retraite.

Par exemple, je ne pouvais pas m’accroupir. Car je n’avais plus assez de force dans les jambes pour remonter. Il m’a fallut environ 15 jours pour réussir à faire ce geste simple du quotidien sans aide. Au début, je ne pouvais tenir assise qu’environ 15 minutes à table autant parce que mon nerf sciatique me gênait, que parce que les muscles de mon dos fatiguaient énormément à tenir cette simple position. Et la nuit, j’avais d’atroces sensations de brulures musculaires et des courbatures, qui ont duré des semaines. En effet, mes muscles travaillaient de nouveau et ils devaient se « refaire ». Si j’avais connu une douleur atroce, indescriptible avant l’opération, que je ne souhaite même pas à mon pire ennemi….  l’après n’a pas été simple non plus. Plus d’une fois, j’ai maudit la vie de me faire vivre ses moments de faiblesse, de dépendance et de douleurs.

J’avais déjà amorcé un peu le changement ces dernières années. J’avais bien travaillé sur ma timidité par exemple. Mais sur pas mal de point, je n’osais toujours pas passer à l’action et surtout être authentique, alignée avec mon « vrai moi », plutot que de faire ce qu’on attendait de moi ou ce qui semblait « raisonnable ». Etre coincée durant de longues semaines au lit à ne pas pouvoir travailler, ni m’occuper de mon fils âgé de 2 ans 1/2… ça m’a fait réfléchir sur mes choix de vie, mes priorités et ce que je voulais pour mon avenir. J’ai vécu des moments très dure de déprime, de larmes, de tristesse, d’impression que ma vie serait peut-être gâchée à tout jamais, de sentiment d’injustice, de découragement et aussi de fort moment d’espoir, sentant que je pouvais tirer une nouvelle force de cette épreuve.

C’est le genre d’accident de la vie, qui t’oblige à découvrir en toi de nouvelles ressources et à repousser tes limites, même si tu ne l’as pas choisi.

Aujourd’hui, je veux vivre pleinement !

Alors vous comprenez pourquoi aujourd’hui je veux vivre à 300 %, oser, m’investir dans ce qui me plaît, même si cela peut paraitre un peu « fou » ou « original » à d’autres, incensé ! C’est pourquoi j’ai enfin sauté le pas, repoussé mes limites d’abord en suivant une formation en ligne, puis en faisant des vidéos, moi la timide et introvertie… Et en plus sur un sujet inattendu, qui peut suciter des moqueries ou de la controverse… ma pratique du tarot. Un sujet dont je parlais à très peu de personnes, par peur du jugement négatif. Et puis j’ai osé parler de la pratique artistique orientée bien-être, une démarche qui peut sembler proche de l’art thérapie, mais qui n’en ai pas.

 

Etre vraiment soi, ça change beaucoup de choses

Aujourd’hui, je suis la première surprise de voir, que ce que je propose, plaît…
En faite, mes mentors, mes héros ou mes sources d’inspiration ont toujours été d’accord sur un point. C’est lorsqu’on est aligné, c’est à dire authentique dans ce que l’on est et fait, que de bonnes choses arrivent dans notre vie. Les opportunités arrivent et les rêves se réalisent. Si, si, ça parait un peu utopique et « bisounours » à le lire, mais je l’expérimente concrétement… Je ne suis plus dans la théorie, je touche du concret, du vrai…

Il y a un an de cela, j’endurais une souffrance physique très pénible coincée dans mon lit, aujourd’hui je suis debout, je marche et je réalise certains de mes souhaits… Et compte bien en réaliser d’autres !

Même si j’ai encore quelques petits soucis de santé, des conséquences de la fonte musculaire (douleurs cervicales, contractures musculaires épaule droite douloureuses qui m’empêchent d’exercer mon métier…) qui ont aggravé ma tendance aux migraines et un nerf sciatique sensible. Je vais chaque jour de mieux en mieux. Je m’accroche. Je fais du sport (marche, abdos, gainage, renforcement musculaire). Je change d’hygiène de vie. Je peux m’occuper de mon fils et retrouver une vie de famille plus sereine. Et j’espère réintégrer la vie active très bientôt, vivre de ce qui me fait « vibrer » tout en inspirant d’autres personnes dans leur changement de vie !

Alors voyez, si j’y arrive, vous aussi vous le pouvez !

 

S'abonner à l'infolettre

Cet article t'a plu ? Tu veux être tenu au courant des derniers articles, des vidéos et des "bonus" que j'offre à mes abonnées pour qu'elles puissent impacter leur vie positivement. Abonnez-toi à la chaine Youtube ou bien à l'infolettre du site (ou les deux :p)

Vos commentaires

Vous pouvez poster ci-dessous vos remarques, vos questions ou votre témoignage concernant ce sujet.

%d blogueurs aiment cette page :