21 jours pour ancrer une habitude, un mythe ?

Si tu t’intéresses au développement personnel. Tu as sûrement déjà lu cette affirmation qui dit qu’il faut 21 jours pour changer ou ancrer une habitude. Il existe d’ailleurs des programmes ou des livres intitulés par exemple 21 jours pour changer de vie, 21 jours pour trouver l’amour, 21 jours pour trouver le job de tes rêves ou encore perdre du poids, etc. A force de voir cela affirmé partout, tu as fini par croire comme moi, sans le vérifier que ça devait être vrai. D’ailleurs beaucoup de coachs et de mentors réputés le disent, comme Tony Robbins, par exemple. Pourtant cette affirmation n’a aucun fondement scientifique, même si on peut lire sur le web des billets de blog ou des articles indiquant que cette donnée vient du domaine des neurosciences… sans citer de sources vérifiables (sic).
(⇒ NB : les sources de cet article sont à la fin, avec liens vers les articles et les études citées.)

Alors d’où vient le mythe des 21 jours pour changer une habitude ?

Benjamin Gardner and Susanne Meisel, de l’University College of London (Busting the 21 days habit formation myth) ont enquêté sur le sujet. Pour eux, il semblerait que cela vienne d’un chirurgien esthétique des années 50, Maxwell Maltz, et d’un passage de la préface de son livre “Psycho-cybernetics”. Ce chirurgien s’occupait autant de chirurgie esthétique que d’amputations. Et il a remarqué que beaucoup de ses patients mettaient 21 jours à s’habituer à leur nouvelle physionomie ou les amputés à ne plus ressentir le membre fantôme.

Voici le passage concerné en français :

En général, il est besoin d’au moins 21 jours pour déceler tout changement perceptible dans une image mentale. Suite à une chirurgie esthétique, il faut à peu près 21 jours pour que le patient moyen s’habitue à son nouveau visage. Quand un bras ou une jambe sont amputés, le “membre fantôme” persiste pendant à peu près 21 jours. Les gens doivent vivre dans une nouvelle maison environ 3 semaines avant d’avoir le sentiment d’être “à la maison”. Ces phénomènes, ajoutés à d’autres communément observés, semblent indiquer qu’il est besoin d’un minimum d’environ 21 jours pour qu’une vieille image mentale se dissipe et qu’une nouvelle apparaisse.

Premièrement, il n’a pas affirmé qu’il fallait 21 jours, mais un minimum de 21 jours ou environ ce délais. Ce qui signifie que certains patients ont mis plus de temps. D’autre part, il observait ce qui se passait autour de lui. Ce qui ne constitue pas une étude scientifique à proprement parlé, mais juste une observation.

Que dit la science aujourd’hui à propos du temps pour changer une habitude

En juillet 2009, le Docteur Philippa Lally (University College of London) a publié avec son équipe une étude intitulée : « How are habits formed: Modelling habit formation in the real world » ou en français « Comment se forment les habitudes : modélisation de la formation des habitudes dans le monde réel ». 96 personnes ont été suivies pendant plusieurs semaines. Chacune d’elles avait choisi d’adopter un nouveau comportement. Celui-ci pouvait être simple ou plus dur à adopter, exemples : veiller à boire 1,5 litres, marcher 15 minutes par jour, faire du yoga tout les matins au réveil, etc. Elles devaient parallèlement noter quotidiennement leurs impressions, le respect ou non de ce nouveau comportement.

Le résultat est qu’il faut en moyenne deux mois ou 66 jours selon l’étude pour changer un comportement. Sachant que l’écart est allé de 18 jours pour les plus rapides à 254 jours pour les plus lents. Certains comportements sont en effet plus longs à ancrer que d’autres et cela varie aussi selon la personne. En faite si vous voulez un ordre d’idée pour vos propres changements de vie, et à titre indicatif, cela nécessite entre deux et huit mois.

Tu veux changer de vie, oublie la règle des 21 jours !

Ne te fies pas à la règle des 21 jours, car ce n’en est pas une. Si tu complexes de ne pas avoir réussi à par exemple changer de travail ou trouver l’amour en 21 jours en suivant un programme de coaching, alors que ta voisine ou ta collègue, oui… Cesse de complexer ! Tu es parfaitement normale, si tu ne changes pas en 21 jours. Soit indulgente avec toi-même. Accorde toi des délais plus longs que les 21 jours. Pense que changer est un processus sur le long terme et pas un événement ponctuel. Il faut s’exercer régulièrement, répéter les nouveaux comportements et adhérer au processus pour qu’il s’ancre.

Le droit à l’erreur, personne n’est parfait !

Enfin sache que dans son étude, Philippa Lally a découvert que rater une occasion de pratiquer le comportement n’affecte pas sensiblement le processus. Tu n’as donc aucune raison de culpabiliser, si de temps en temps tu décroches, que tu doutes et que tu as envie de baisser les bras. Changez une habitude, n’interdit pas quelques erreurs ou écarts le long du parcours. Alors si tu réussis à changer une habitude en 21 jours ou moins tant mieux, mais n’en fait pas une loi, ni une règle valable en toute occasion.
Sinon rassure-toi tu es comme moi et beaucoup d’autres personnes. Continue à t’exercer et ça viendra.

21 jours pour changer de vie un argument marketing ?

La durée de 21 jours est aussi plus vendeuse. Imagine-toi dire à une personne, voilà j’ai une méthode pour t’aider à changer. Mais selon la science, ça te prendras entre 2 et 8 mois, ça dépend de plusieurs facteurs. Pas très alléchant ? Alors que si on met 21 jours. Déjà, tu indiques une durée de temps pendant laquelle tu sais que tu sera mobilisée sur cet objectif. Tu peux t’imaginer que pendant 21 jours, ça peut être potentiellement pénible, après, chouette… ça sera ancré, donc ça se fera facilement ou en mode automatique. C’est quantifiable, mesurable, donc concret et rassurant, pas trop long, accessible…  C’est comme les articles dans la presse féminine, sous formes de listes ou de quantité d’infos, comme « 5 choses à savoir sur… », « 10 trucs à faire avant l’été pour… », les « 20 meilleures astuces de… ».

Motivation, facilité et constance dans la changement

Cette durée peut-être motivante, certes. Et je le comprend. C’est comme un moyen de hacker ta résistance au changement. Cela semble plus accessible que 8 mois. Mais, à mon sens, il ne vaut mieux pas la présenter, comme une règle ou une loi. Sous peine de frustrer, de décevoir voire même de démotiver ceux qui ne parviennent pas à changer durablement au bout de 21 jours, comme ce qui a été promis ou suggéré.

Dans son article intitulé publié dans le magazine FORBES, « Formation des habitudes : 21 jours, le mythe », Jason Selk (coach et entraineur mentale réputé aux USA) est même un peu plus dur au sujet des 21 jours, voici la conclusion de son article traduite en français (lien vers la version originale ci-dessous dans les sources) :

La plupart des gens veulent que les habitudes positives soient aussi faciles que se brosser les dents. BONJOUR … NOUS SOMMES DES ADULTES ICI … être génial n’est pas facile. En fait, la grandeur exige un sacrifice. Cela nécessite de faire des choses que les autres ne feront pas ou ne peuvent pas faire. DE GRANDES HABITUDES SONT FORMÉES QUOTIDIENNEMENT. À dire vrai, les bonnes habitudes exigent un engagement constant. Les gens qui ont du succès ont appris à développer de bonnes habitudes. Faites la démarche de franchir le pas, peu importe combien de fois vous devez le refaire, pour franchir un nouveau seuil de succès.

Garder quand même une notion de durée ?

Pour ma part, je pense qu’on peut quand même garder cette durée à titre indicatif comme le strict minimale requis et en précisant que ce n’est pas une loi, une règle stricte. Rappelez-vous que dans son étude Philippa Lally avait un écart allant de 18 à 254 jours, une moyenne de 66 jours et le chirurgien Maxwell Maltz parlait de 21 jours minimum. Cela donne un cadre ou un repère. Mais je la présenterai comme une période de mise en route, en étant guidée par quelqu’un ou en suivant une méthode. Une phase nécessaire pour poser un cadre ou des bases, avant de poursuivre par soi-même en autonomie et de persévérer sur la durée.  Si tu arrives à ancrer l’habitude pendant cette période. Tant mieux. C’est super ! Mais si tu as besoin de plus de temps, pas besoin de culpabiliser ou de te sentir frustrée, parce que tu n’as pas atteint l’objectif dans le temps imparti ou que tu ne suis pas une « norme ».

Webographie, sources :
Making habits, breaking habits, 2013, écrit par Jeremy Dean (livre qui offre un panorama assez complet de l’état des connaissances scientifiques sur la formation des habitudes)
Busting the 21 days habit formation myth, juin 2012, par Benjamin Gardner and Susanne Meisel (University College of London)
How are habits formed: Modelling habit formation in the real world, juillet 2009, étude dirigée par Philippa Lally (University College of London)
Habit Formation: The 21-Day Myth, magazine Forbes avril 2013, Doctor Jason Selk (spécialiste de l’entrainement mentale, coach réputé)
How Long Does It Actually Take to Form a New Habit? (Backed by Science), Huffington Post, James Clear
Stop Expecting to Change Your Habit in 21 Days, Psychology Today octobre 2009, Gretchen Rubin
How to break bad eating habits: Dispelling the 21-day myth, Calgary Herald 23 novembre 2017, par Andrea Holwegner
Le mythe des 21 jours, INEXCELSIS, Romain Bisseret

Cadeau gratuit ebook

Si tu es nouveau/nouvelle ici, tu voudras sans doute découvrir les points importants pour débuter tes premiers pas sur la route de ton bonheur ? Il suffit pour ça de t'abonner à l'infolettre, tu recevras gratuitement en cadeau mon ebook ! Merci de ta lecture et à bientôt ! M'abonner et bénéficier de l'ebook offert, maintenant !


Pose tes questions ou laisse un commentaire.

(Les commentaires sont modérés avant validation et publication.)